Léo Scalpel

Abbey Road : Hommage aux Beatles

Puzzle sur disque vinyle sur skate

73 x 30 x 5 cm

2014

Mise à prix : 600 €

A l’ère de la postproduction, comme beaucoup d’artistes musiciens, designers, Léo Scalpel détourne les objets et images, remettant en cause la question du droit d’auteur, ces pratiques pirates rejoignent le sampling, déja utilisé dans es travaux précedants à l’ordinateur, – série sampling – en 85, utilisant la dérision, la customisation , gimmick de l’art contemporain, dérive de ce hobby américain qui personnalise des véhicules de série -moteur boosté ,basses amplifiées, carrosseries
sublimées, l’oeuvre customisée s’impose comme une relève écologique, face à la surproduction et la surenchère du « toujours plus d’objets contre les objets » – doublé du recyclage de vieux objets, ce qui est toujours son cas.
A l’opposé de l’artiste pirate, qui colle au plus près à l’original, l’artiste de « seconde main », tout comme le styliste vintage, veut s’en démarquer; Les résultats volontiers kitsch, suivent des canons populaires tout en se jouant d’un certain conformisme, orienté vers le marché des consommateurs d’occasions, tendance fétichiste.