Romain Dorez

Captain Patrick

Technique mixte sur toile

60 x 80 cm

Mise à prix € : 300 €

Romain Dorez, artiste amiénois né en 1989, est un grand passionné des univers geek et de la pop culture, c’est après 4 années d’études supérieures à la Faculté des Arts d’Amiens qu’il oriente son art vers les univers qui le passionnent.

Ses créations, il les a voulues porteuses d’une double lecture nécessaire à leur compréhension. Les personnages iconiques de la culture pop qu’il peint ont peut-être, sous leurs minois naïfs et leurs grands yeux écarquillés, d’autres facettes à vous révéler. Hommages aux plus grands artistes ou porte-étendards d’une révolte naissante, ils sont autant de miroirs, plus ou moins déformants, de notre société actuelle.

Au-delà de la simple séduction de l’œil, attiré par les traits de contour assurés, ou par les coulures de peintures aux tonalités vives, les toiles de Romain nous livrent leurs messages. Ce qui frappe d’abord dans cet univers foisonnant, c’est l’impressionnante culture graphique qu’il suppose, nourrie de lectures de comics et de bandes dessinées, mais aussi de visionnages de films, séries et autres dessins animés. Ses inspirations, l’artiste avoue les trouver partout, d’une couverture de magazine à un programme télévisé visionné d’un œil distrait, au détour d’une séance de zapping… le propre de l’artiste étant de se nourrir de chaque vibration du quotidien.

S’il considère Van Gogh comme le plus grand des artistes, nombreuses sont les correspondances que l’on peut établir entre son œuvre et celle de Warhol, Lichtenstein ou encore Picasso. Le pop art influence son langage plastique ; on retrouve chez lui les coulures maîtrisées ou plus sauvages d’un Pollock ou d’un Basquiat, quelques symboles emblématiques de l’œuvre de Keith Haring et puis, comme une évidente passerelle, le vocabulaire du street art, les traits nets de Monsieur Le Chat et de Speedy Graphito ou encore les traînées de peinture de C215.